Mit allen Sinnen geniessen. Beschwerdefrei durchs Leben.

…en cas d’acouphène

Les acouphènes se déclarent de différentes manières. Parfois, on discerne seulement un bourdonnement, d’autres fois un tintement ou voire même un son en continu. Tous ces sons ne sont cependant perçus que par le sujet atteint. En cas d’acouphène objectif, l’oto-rhino-laryngologiste peut également percevoir au stéthoscope un son provenant du conduit auditif. Le son peut être engendré par le flux sanguin dans un vaisseau. L’acouphène subjectif n’est audible que par le patient. Plus les acouphènes sont traités tôt, plus la chance de les guérir est grande. Il se peut toutefois qu’un traitement de plusieurs mois ou années se solde par un échec. Lorsque l’oto-rhino-laryngologiste a achevé son traitement et qu’aucun problème neurologique n’a été détecté, nous sommes encore en état de réaliser une amélioration du cas du patient – à moins que l’on ne constate des lésions tissulaires irréparables. Mais même dans ce cas de figure, il est nécessaire de clarifier l’origine de la survenance de l’acouphène et si des risques d’aggravation des symptômes existent.