Mit allen Sinnen geniessen. Beschwerdefrei durchs Leben.

…en cas de céphalées de tension

L’origine d’une céphalée de tension est généralement liée à une tension musculaire au niveau de la nuque. Une contracture passagère n’a naturellement pas besoin de traitement. Par contre, des douleurs chroniques, oui. Non-traitée, les symptômes vont se multiplier et le patient ne fera pas forcément le lien avec la contracture de sa nuque. Il devient souvent difficile pour les patients de fixer des choses avec les yeux, une impression de vertige peut aussi se faire sentir, voire un fourmillement dans les doigts (en général, dans le petit doigt et l’annulaire). Ce sont également des symptômes qui peuvent découler d’une contracture musculaire de la nuque. Or, celle-ci peut souvent se retrouver dans des muscles antagoniques. Un muscle qui, à cause d’une contracture, s’étire fortement dans une direction, provoque l’étirement d’un autre muscle dans la direction contraire, tout aussi fortement, et sa contracture. La musculature de la nuque a pour muscles antagoniques ceux de la mâchoire. C’est pourquoi il faut traiter ces deux types de muscles en même temps si l’on veut obtenir un résultat stable. Pour cela, une collaboration étroite entre le physiothérapeute, l’ostéopathe, l’orthopédiste et le dentiste s’impose.